samedi 13 juillet 2013

16 | GOBI | Carte postale "L'île mystérieuse du Pacifique"

Ile de Pâques, du 11 au 13 juillet 2013
Avec ce beau Parc national de Rapa Nui*, ces 3 magnifiques volcans et ces nombreux géants de basalte, Gobi ne sait plus où donner de la tête ! Il vous raconte ci-après ses découvertes de ces derniers jours...


Gobi devant le volcan Rano Kau...

Christian, le guide que nous avons suivi le 12 juillet, nous explique que 900 moaï ont été taillés au total, entre le Xème et le XVIème siècle de notre ère, la plupart dans les carrières du volcan Rano Raraku. Au fil des siècles, la technique de taille s'améliora et les moaï furent de plus en plus grands et de plus en plus fins


... devant le volcan Rano Raraku...

Ceux-ci attendaient de "partir" pour être dressés ailleurs sur l'île. Le plus gros moaï taillé (21 mètres de haut) n'a jamais été fini ; il est dans sa gangue de lave pour l'éternité...

400 moaï furent dressés et parés de leurs yeux de corail blanc et d'obsidienne, ce qui leur "donnait alors la vie". Entre la guerre qui s'ensuivit (pour des raisons de surpopulation) et le violent tsunami de 1960 (9,5 sur l'échelle de Richter), de nombreux moaï furent détruits ou couchés

Certains portaient un pukao de lave rouge, venant du volcan de Puna Pau (que nous avons aussi vu, bien sûr), représentant leur coiffure en forme de chignon (et non un chapeau, comme on le croit souvent)


... devant les 15 moaï de Ahu** Tongariki, redressés en 1992 grâce au financement d'une compagnie japonaise...

Seuls 36 moaï ont été redressés à ce jour. Nombreux sont les ahu** qui contiennent des tombes. Aussi, une partie de la population préfère qu'on laisse reposer les ancêtres en paix. Par ailleurs, les travaux coûtent une véritable fortune...


... devant Ahu** Nau Nau, à deux pas de la belle plage Anakena, au nord de l'île...

Chaque moaï représente un ancêtre et avait pour fonction de protéger la famille. C'est pourquoi tous (à l'exception de 7) étaient dressés face aux villages, tournant le dos à la mer. Les 7 moaï faisant face à la mer se trouvent sur le site d'Ahu** Akivi et ils regardent en direction de la Polynésie française (probablement des îles Marquises), d'où venaient les premiers habitants de Rapa Nui (On parle de "première migration")


... et enfin, devant Ahu** Akivi

Seuls 4 moaï ont jamais représenté des femmes. Dans cette société patriarcale, il fallait qu'elles aient eu une importance très particulière dans la communauté pour avoir cet honneur, mais personne ne semble savoir aujourd'hui qui elles étaient vraiment

Peut-être les archéologues pourront-ils un jour déchiffrer le rongo-rongo (ce système de signes gravés sur du bois, qui pourrait être une écriture ancienne) et lever enfin certains de ces mystères... Mais peut-être vaut-il mieux qu'ils n'y réussissent jamais et que l'île continue d'attirer et d'émerveiller des milliers de voyageurs de passage comme nous...

* Le Parc est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO depuis 1995
** Plateforme(s) sur laquelle (lesquelles) certains moaï furent dressés

4 commentaires:

  1. Il a bien de la chance Gobi devant la beauté de ces sites ; il doit être très fier et heureux... !

    RépondreSupprimer
  2. Interessantes tes petites histoires ma lulu .bibis

    RépondreSupprimer